mercredi 18 avril 2018

Week-end d'atelier vidéo

Au Fort de Chaudanne, à Besançon.
Samedi 5 mai : 14h - 18h et 20h - 22h / dimanche 6 mai : 10h - 13h

Renseignements / Inscriptions : 06 70 02 46 78

Aurélien Melior propose deux jours d’initiation à la prise de vue et au montage vidéo. Bien qu’à vocation artistique, l’atelier pourra aussi intéresser les personnes désirant réaliser par eux-mêmes la communication en vidéo de leurs activités.


Le premier travail sera de filmer le monde réel, le quotidien d’une rue, d’un parc, d’une foule, d’un visage… pour en réinterpréter le sens. Il s’agira de s’exercer à voir au-delà de l’ordinaire, du vraisemblable, dans une recherche autant poétique que ludique. Nous jouerons avec la perspective, les couleurs, le son, les reflets, le mouvement… La caméra transforme le regard, permet une lecture particulière du monde.

Les deux jours seront ponctués d'exercices visant à croiser les points de vue des participants sur un même thème. Exemple : L’horizon, le caché, le fragment... Autre exercice, chacun apportera un extrait de texte pour en faire une adaptation vidéo. Des projections à la fin de chaque journée permettront des échanges.

Aucune connaissance technique n’est requise pour participer à l’atelier. Vous pouvez apporter une caméra, même modeste, mais un smartphone peut suffire. Nous verrons les notions de base du montage sur ordinateur. À l’issue de la formation, pour ceux qui le souhaitent, le travail sera diffusé sur internet.



Aurélien Melior est vidéaste professionnel diplômé des Beaux-Arts d’Epinal et de Metz. Il est par ailleurs chargé de cours à l’Université Paris 7.

Plein tarif : 60 € - Tarif réduit (Etudiants, chomeurs) : 40 €
Matériel à prévoir : Smartphone (minimum) ou appareil photo (avec vidéo), ou camera, et un ordinateur (Si possible)
Fort de Chaudanne : 99 Chemin du Fort de Chaudanne - 25000 Besançon

mardi 13 février 2018

Création dans le cadre de l’atelier

Devant une œuvre aussi connue, ayant tant de succès, il n’est pas facile d’exister. Il ne s’agit pas pour nous de nous singulariser à tout prix, mais face au « monument », d’être nous-même, c’est-à-dire actuels. Nous refusons le réalisme, les costumes «d’époque», les épées… Nous recherchons la transposition, la théâtralité, la poésie. Jouons avec Rostand, avec la même liberté que lui !

Cyrano est dans l’incapacité de réaliser son amour. Son courage est celui de l’impuissance, sa force est celle des mots. Une histoire d’amour donc, inaccessible mais sublimée par le verbe. Il faut bien convenir que Cyrano de Bergerac est une œuvre symptomatique. Cyrano dépasse « son complexe » par l’héroïsme, l’énergie du vaincu, la fantaisie de l’artiste. Par lui, la réalité est toujours retournée, la dialectique l’emporte autant que le mousquet, elle assomme l’adversaire et cela fait rire autant que cela peut émouvoir.

Scénographie, mise en scène : Patrick Melior.
Décors : Jean-Philippe Cléau.

Au piano : Nicolas Mesnier-Nature.

Avec : Laurent Berçot, Laurent Biichle, Jean-Pierre Bolard, Rose Gutierrez, Marie-Alice Ottmann, Michèle Lautrey, Elsa Auconie, Alexandre Giraud-Telme, Alexis Danterroches.

Lumière : Philippe Breton. Son : Guy Pothier. Confection des costumes : Michèle Lautrey.

Remerciements à Bertrand Degott. 
Captation : Aurélien Melior. Affiche, illustration : Jung Yoon Lee.

Spectacle en intérieur. Durée 2h.
Du 4 au 20 Juin 2018 à 21h. Les dimanches à 17h. (Relâche le 11 juin)

Fort de Chaudanne, Besançon.
Reprise du 16 au 20 septembre à 20h 30.
Renseignements / Réservations : 06 70 02 46 78.

dimanche 14 janvier 2018

Spectacle en cours de diffusion

LE GRAND ESCROC, mascarades

d’Herman MELVILLE
Adaptation, mise en scène : Patrick Melior.
Avec : Catherine Clerc et Jean-Pierre Bolard

Ce spectacle, créé à Paris en janvier 2017 et présenté au Fort de Chaudanne en juin et septembre 2017, sera tourné en Franche Comté sur la saison 2018/2019.

Présentation du spectacle :
Vous ne connaissez peut-être pas le Grand Escroc d’Herman Melville, mais de grands escrocs, ça, vous en connaissez. On en connait tous d’innombrables, quand on ne l’est pas soi-même. Peut-être même le sommes nous tous, un peu, pour les autres. Un moyen de survie dira-t-on.

• Du roman au théâtre :
« Le Grand Escroc », « The confidence-Man », roman d’Herman Melville, auteur de Moby Dick, est un récit délirant et terriblement actuel ! L'énorme « river boat », « Le Fidèle », perd et reçoit à chaque escale de nouveaux passagers... C’est un « Grand Théâtre » avec défilé à l’infini de personnages et de destins.

• Quelques citations…
Les ouvriers ? « L’animal réfractaire qu’est l’ouvrier ne sera bientôt plus qu’un fossile désuet ! ».
La jeunesse ? « Ayez confiance, cela s’arrangera : le vaurien est la matière première du saint ! ».
Philanthrope ou Misanthrope ? « Il est plus plaisant de tirer sur une pipe philanthropique que de passer son temps à tripoter un fusil misanthropique ».